Votre maison privée est totalement payée et vous vous demandez comment vous pouvez financer ce bien en Espagne de la meilleure façon et si vos pensions complémentaires peuvent jouer un rôle?

Le prix d’achat du bien est de 400.000 euros tous frais compris. Frida est un médecin spécialiste et travaille au travers d’une société médicale. Elle recevra sa pension légale à 67 ans.

Financer l'achat par l’intermédiaire d’une banque espagnole est possible, mais les taux d'intérêt sont sensiblement plus élevés qu'en Belgique. On privilégie donc généralement la recherche du crédit sur le territoire Belge.

Option 1: une contribution personnelle de 50.000 euros et un financement classique avec remboursement mensuel du capital sur 17 ans. Un prêt de 350.000 euros représente un versement mensuel de 2103,12 EUR (calcul théorique à 2,5% d'intérêt fixe). Le remboursement mensuel doit être payé au moyen de fonds privés issus de revenus nets. Cette alternative proposée à Michel et Frida – parents de deux enfants aux études – n’est pas la solution privilégiée. Cela pourrait toutefois l’êre bien entendu. Une hypothèque est dès lors prise par la banque sur la propriété qui est payée en Belgique.

Option 2: une contribution personnelle de 50.000 euros et un remboursement du capital  par la reconstitution d’un crédit basé sur un plan de pension complémentaire. Le plan de pension individuel (nouveau ou existant) garantit la reconstitution du capital de 350.000 euros à 67 ans.

Une épargne mensuelle sur un plan d’engagement individuel de pension de 1700 euros (100% déductible dans la société si respect de la règle des 80%) donne un rendement de 2,5%. En tenant compte d’une taxe de 4.4% à l’entrée et d’un impôt final de 15,5% ( 10% de taxe finale + 3,55% de cotisation Inami + 2% de  cotisation de solidarité), le capital ainsi reconstitué s’élève à un capital net de 359,424.76 euros. En outre, la compagnie d'assurance prélève des intérêts sur le capital  de 350.000 euros à taux (par ex.) de 2,8% en rythme annualisé ;  ce qui correspond à une charge mensuelle privée de 816.67 euros. Si Michel et Frida ont un ou plusieurs revenus immobiliers, ils pourront profiter de la déduction fiscale de ces intérêts. Vu la prise d’une hypothèque dans cet exemple, ils pourront prétendre à la déduction pour habitation propre.

Option 3: une contribution personnelle de 50.000 euros, une avance sur les réserves de pension complémentaire existantes de 100.000 euros (dans ce cas-ci l'assureur facture un taux d'intérêt de 3%, payable en privé), un back service net de 150.000 euros sur l’engagement individuel de pension avec, dans l’immédiat, une avance effectuée de 75% de ce back service (la compagnie d’assurances en question ici met à disposition une avance sans intérêts et donc pas de dépenses privées à considérer) et in fine le reste par la voie du crédit à reconstitution (voir option 2) ; aux alentours des 150.000 euros.

Le montant à payer en privé dans ce dernier scénario : taux d'intérêt de 3% sur 100 000 Euros et 2,8% sur 150.000 euros, soit 600 euros par mois. Une prime mensuelle dans la pension complémentaire individuelle (EIP) de 750 euros est constituée ce qui permet de reconstituer les 150.000 Euros en tenant compte des taxes d’entrée, du taux de rendement de 2,5 % et de l'impôt final à rembourser)

Vous souhaitez un plan détaillé pour votre propre situation? Contactez-nous ou visitez notre site Web pour les tarifs et les comparaisons existantes.

Offre de consultation gratuite

Demandez un rendez-vous sans engagement

Vous souhaitez une mise à jour de votre situation financière? Ou cherchez-vous plus d’infos?
Nous sommes joignables pour un rendez-vous conseil sans engagement.

Prendre rendez-vous
taxe sur les primes des contrats d'assurance vie
Demander un rendez-vous video