Back to product

Pour déterminer le degré d’invalidité, une distinction doit être faite entre l’invalidité physiologique et l’invalidité économique.

L’invalidité physiologique fait référence à la réduction de l’intégrité physique. La détermination effective du degré d’invalidité est effectuée par un médecin, sur la base du tableau/échelle officiel belge pour déterminer le degré d’invalidité. Ici, on tient compte de la nature de la profession de la victime.

L’invalidité économique est la réduction de la capacité de travail de la victime, justement à cause de l’invalidité physiologique. Ici, on tient compte de la capacité physique de l’assuré pour une activité professionnelle compatible avec ses connaissances, ses capacités et sa position sociale. On ne tient donc pas compte d’autres critères économiques, tels que le cycle économique. Pour déterminer l’invalidité économique, il existe une plus grande marge d’interprétation, car il n’y a pas de tableau/d’échelle fixe pour cela.

Il peut y avoir une grande différence entre le degré de l’invalidité physiologique et celui de l’invalidité économique. Prenons l’exemple d’un pianiste professionnel qui perd deux doigts. Son invalidité physiologique peut être assez limité, mais son invalidité économique peut être de 100%.

L’assureur tiendra compte du taux d’invalidité le plus élevé des deux lors de la détermination de la prestation de maladie. Du moins, à condition que l’un d’eux soit au moins à 25%.

Il y a toutefois une exception à cette dernière règle: si vous co-assurez explicitement l’incapacité physiologique de travail. Chez un certain nombre d’assureurs, c’est une option avec une prime supplémentaire de 10 à 15%. Si, par exemple, vous perdez les deux pieds en tant que consultant ou expert intellectuel, vous êtes assuré à 100% selon l’échelle belge. Et ainsi, vous recevrez également une prestation de maladie complète, même si vous n’êtes peut-être pas économiquement (ou totalement) incapable à travailler (lire: incapable de gagner un revenu).

Un homme ou une femme averti en vaut 2. Demander plus d’informations.

Demander un rendez-vous video